Région Bordelaise
06 75 97 63 57

PROPRETÉ CHEZ LE CHIOT : SOS ! Comment faire ?

Cet article sur l’apprentissage de la propreté chez le chiot, n’a pas pour objectif de traiter des autres causes de la malpropreté, comme : l’anxiété, les problèmes de santé, et autres).

« Comment faire pour que mon chiot soit propre ? Mon chiot a 6 mois mais il n’est toujours pas propre !
Pourtant, je lui dis « non » quand il fait à l’intérieur, je le prends sur le fait, mais rien n’y fait! »

L’arrivée d’un jeune chien, amène son flot de questions. Outre l’éducation générale, l’apprentissage de la propreté chez le chiot est probablement la TOUTE première question que se posent les adoptants. En effet, nous savons que l’autonomie du chiot quant à sa propre vessie est beaucoup plus longue que pour le chat. En fonction des races, votre chien pourra être continent entre ses 3 à 6 mois, voire parfois 8 mois. Cet apprentissage n’est pas toujours simple à mettre en place. C’est pour cela que je vous donne quelques astuces afin de vous faciliter la tâche !

Pourquoi la propreté est un « apprentissage » chez le chiot ?

Le chiot n’apprend pas à être « propre » seul ! Il ne pourra apprendre, faire et assimiler que si on lui enseigne comment faire.

Comme tout, c’est un apprentissage. Tout petit, déjà, il aura normalement appris à ne pas faire ses besoins à l’endroit où il dort, ni à côté du coin repas. Ce premier apprentissage n’est possible qu’auprès de sa fratrie et de sa mère. Cette notion envoie l’information au chiot « qu’il est propre ». Quoi qu’il en soit.  Qu’importe l’âge du chiot que vous adoptez, gardez toujours à l’esprit que les sphincters ne seront que totalement développés au 1 an du chiot ! Physiologiquement, il lui est donc impossible de se retenir.

Rappelons que dire « Mon chiot est propre, car il fait ses besoins en extérieur« , une notion totalement humaine. En effet, cela fait partie de nos règles ; de notre société. Il faut comprendre que pour les autres espèces, ça ne se passe pas de la même manière. Ainsi, avant de dire « il fait exprès« , essayez de comprendre pourquoi. En effet, c’est un apprentissage et une grande partie découlera de la manière de lui apprendre (comme finalement la plupart des apprentissages que vous ferez à ses côtés !)

Il faut donc débuter un conditionnement pour répondre à nos attentes et que notre quotidien soit plus simple à ses côtés.

Quand faut-il lui apprendre ?

C’est l’un des premiers apprentissages à mettre en place avec votre chiot. Ainsi, instaurez cet enseignement dès l’arrivée du chiot à la maison ! En effet, cela permettra à votre chiot d’assimiler ce conditionnement et être propre. Ne soyez pas trop pressé. Ne cherchez pas à bruler les étapes. Armez-vous de patience et veillez à bien suivre le rythme de votre jeune chien. Le temps d’apprentissage sera propice à chaque individu !

J’aime bien reprendre l’exemple des enfants : On n’apprend pas à un bébé à être propre du jour au lendemain, non ? Pour les chiots, c’est la même chose ! Chaque chose en son temps.

Si vous appliquez les astuces ci-dessous, et surtout si vous restez cohérent, régulier et patient dans l’apprentissage de la propreté pour votre chiot, tout devrait se dérouler convenablement.

Comment lui apprendre ?

Voici les 3 astuces que je recommande aux humains que j’accompagne auprès de leur chien/chiot :

Ma première astuce : Le sortir le plus de souvent possible

  • Lors de l’arrivée d’un chiot, il faut vraiment pouvoir prendre de longs congés, pour s’occuper de lui, mais aussi pour que ça aide dans l’apprentissage de la propreté
  • Il faut également être capable de le sortir plusieurs fois la nuit, afin de mettre toutes les chances de votre côté !
  • Après les moments de repas, après qu’il a bu, après qu’il a joué, après qu’il a eu un moment de stress/joie intense !
  • Avant de débuter votre propre nuit.

Ma deuxième astuce : Ignorez ses besoins fait à l’intérieur !

Oui, je suis d’accord avec vous ! C’est extrêmement compliqué pour nous, humains. Il n’est pas simple de devoir se réveiller le matin et de faire attention où les pieds doivent être posés. En effet, votre chère boule de poils, ne sachant toujours pas « se retenir », ses besoins seront sur le sol de votre lieu de vie. Sans penser/parler du nettoyage à venir 🙂

Et pourtant, cela fait partie de l’apprentissage !

  • Beaucoup pensent qu’en prenant le chiot sur le fait en le réprimandant, cela réglera le problème ! C’est tout l’inverse.
  • Réprimander un chiot quand il fait devant vous, c’est lui donner peur par la contagion émotionnelle : vous êtes en colère, il ressent votre émotion, mais ne l’associe pas à l’événement passé.
  • Le chiot ne fera alors plus dehors, mais pourra se retenir pour aller faire à l’intérieur, ou se cacher pour faire dans un endroit où il ne sera pas visible.
  • Cela aura des conséquences néfastes sur votre relation, alors autant récompenser ses bons comportements, non ?

Ma troisième astuce : Récompensez ses bons comportements : lorsqu’il fait ses besoins dehors !

RÉCOMPENSEZ ! C’est la base de tout apprentissage pour qu’il soit bien assimilé.

En récompensant un comportement, vous permettez de le renforcer. AInsi, de faire reproduire le comportement en question.

  • Si vous avez un jardin, sortez avec votre chiot et attendez qu’il fasse par exemple un pipi, dès qu’il le fait, glissez lui une friandise sous la truffe ou dites-lui une récompense vocale « c’est bien ! »
  • Si votre chiot ne veut pas faire dans votre jardin, alors n’hésitez pas à le sortir (n’oublions pas qu’un chien doit être sorti quotidiennement) pour un chiot de 2 mois, ce sera 5 minutes de promenade répartis plusieurs fois dans la journée.
  • Alors, soyez dans l’observation des comportements qu’il produit !
  • Choisissez le bon endroit ! Un chiot ne fera pas ses besoins si l’endroit est trop stimulant (gares, marchés, monde, bruits…) car il n’y sera soit pas à l’aise, soit trop stimulé.
  • Un endroit calme et fait de verdure peut aider pour cet apprentissage.
  • Des horaires bien choisis par exemple le soir ou le matin tôt peuvent également aider lors des sorties.

En conclusion

Gardez bien en tête que l’apprentissage de la propreté chez le chiot ne s’acquiert pas rapidement. Prenez le temps. Soyez patient. A chaque moment clé de votre journée, prenez l’habitude de sortir votre chiot, si vous devez vous absenter. Dès que vous revenez, sortez-le encore. Qu’il pleuve ou qu’il vente, ne vous arrêtez pas à cela. Votre chien aura besoin de sortir même si pour vous ce n’est pas une partie de plaisir.

Rappelez-vous toujours des acquisitions du bébé. Il lui faut 6 mois pour se retourner, 12 mois pour marcher, 15 mois pour parler. Mais ces variables ne sont données qu’à titre d’exemple puisque chaque individu évolue à son propre rythme et en fonction de milieu dans lequel il gravite.

Si vraiment, vous n’arrivez à rien, voire même vous perdez patience, n’hésitez pas à me contacter afin que je vienne en aide à votre binôme.

Pour plus d’informations concernant l’arrivée d’un chiot, n’hésitez pas à parcourir cet article de hund.fr une plateforme contenant beaucoup d’informations qui vous aideront !

Vous rencontrez un problème avec votre chien, votre chiot ?

Pour une consultation, c’est par ici

Cet article vous a plu? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.